Enfin une solution contre la pollution des chewing-gums ?

Enfin une solution contre la pollution des chewing-gums ?
Enfin une solution contre la pollution des chewing-gums ?
Enfin une solution contre la pollution des chewing-gums ?

Il colle aux dents et aux trottoirs. Le chewing-gum est une source de pollution plastique importante souvent négligée. Pour y remédier, un supermarché britannique a décidé de remplacer ses produits traditionnels par des chewing-gums 100 % biodégradables.

Le chewing-gum. On n’imagine pas le film Grease sans cet ingrédient indispensable (John Travolta et ses collègues en auraient consommé plus de 100 000 lors du tournage, selon la légende). Le chewing-gum a parfois inspiré des chansons. Et beaucoup de publicités mythiques, aussi.

Mais malgré leur apparence inoffensive, presque tous les chewing-gums commerciaux contiennent du plastique. Plus spécifiquement : du caoutchouc synthétique composé de styrène butadiène (SBS), un hydrocarbure aussi utilisé pour la fabrication de pneus ou de certains bitumes modifiés. Et chaque année, ces petites gommes à mâcher colorées représentent quelque 100 000 tonnes de pollution plastique selon l’ONG Just One Ocean.

Un retour aux sources

Le chiclé (prononcé « tchiclé » ; du nahuatl tzictli, gomme) est une gomme qui provient du latex blanc du sapotillier Sapota achras P. Ivanoff, d’origine d’Amérique centrale et du Sud. C’est la matière utilisée traditionnellement dans le chewing-gum. L’arbre est aussi cultivé pour ses fruits qui ont la taille d’une prune et ont une chair brune translucide.  Source : Wikipedia

Un supermarché du Royaume-Uni a décidé de commercialiser des chewing-gums complètement biodégradables. Le plastique, utilisé pour donner sa consistance à la gomme, y est remplacé par un latex blanc naturel appelé « chiclé », issu de la sève du sapotillier, un arbre originaire d’Amérique centrale.

Le chiclé a longtemps été utilisé par les civilisations aztèque et maya comme gomme à mâcher et il était l’ingrédient principal des chewing-gums jusque dans les années 1960, quand les industriels sont progressivement passés au caoutchouc synthétique, une ressource bien moins chère.

Problème : ces nouveaux chewing-gums mettent au minimum cinq ans pour se dégrader dans la nature

La pollution s’accumule dans les campagnes, les mers comme sur les trottoirs des villes. Rares sont les rues qui n’arborent pas aujourd’hui la moindre trace de chewing-gum semi-fossilisé sur le pavé.  Une pollution qui a un coût. Pour se débarrasser des résidus et nettoyer ses rues, le Royaume-Uni a dépensé en moyenne chaque année 68 millions d’euros. En 2011, c’était plus de 210 millions

Pourtant, une fois de plus, des alternatives existent

“Je déteste les chewing-gums écrasés qui salissent nos rues, d’autant que les municipalités doivent dépenser une petite fortune pour les nettoyer. Nous sommes ravis de pouvoir proposer aux consommateurs une véritable alternative aux gommes à mâcher synthétiques.”

— Sir Malcolm Walker – Fondateur et PDG de la compagnie Iceland

Un mouvement anglo-saxon qui atteint malheureusement peu le Vieux Continent.

Les supermarchés Iceland commercialise Simply Gum, un chewing-gum biodégradable disponible en trois parfums : menthe, érable ou gingembre.  L’annonce de cette commercialisation par cette chaîne de supermarchés fait suite à son engagement en janvier 2018 de débarrasser ses magasins de toute forme de plastique d’ici 2023.

Une idée qui a déjà fait son chemin jusqu’à Amsterdam, aux Pays-Bas, où un magasin teste un rayon 100 % sans plastique depuis mars dernier, mais la tendance peine encore à conquérir l’Hexagone.

Ce n’est pas la première fois qu’une entreprise dévoile ce genre de chewing-gum biodégradable. Cela fait déjà plusieurs années que des marques de chewing-gum biodégradables, comme Chicza ou Rev7, existent dans les pays anglo-saxons du Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis notamment.

Le chewing-gum britannique Rev7 a tenté de conquérir le reste de l’Europe mais n’a jamais réussi dépassé les frontières de l’Irlande. Quant à la marque mexicaine Chizca, disponible en France, elle n’est commercialisée que dans des magasins bio spécialisés…

Laisser un commentaire

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :