Pollution : la Dominique bannit les objets en plastique à usage unique

Par Raphaëlle Dormieu

En matière de transition écologique, chaque prise de décision dans le bon sens compte, quelle que soit la superficie du pays concerné.

Véritable fléau pour la nature et la biodiversité, les objets en plastique à usage unique sont de plus en plus décriés. Certains pays n’hésitent d’ailleurs plus à les bannir complètement de leur territoire, dans leur lutte contre la pollution plastique. C’est désormais le cas de la Dominique.

À partir du 1er janvier 2019, l’île de la Dominique, située dans les Caraïbes, compte interdire tous les objets en plastique à usage unique : pailles, couverts, gobelets en plastique ainsi que les récipients en polystyrène vont être bannis.

L’annonce a été faite sur Twitter par TourismeAntilles :

« En cohérence avec la vision du gouvernement de créer la première nation au monde résistant au changement climatique, avec notre titre d’ « île de la nature » et avec notre engagement dans la protection de Mère Nature, un certain nombre d’objets considérés comme étant nuisibles à l’environnement seront bannis, à partir du 1er janvier 2019.  Ils inclueront ce qui suit : Les pailles en plastique, les assiettes en plastique, les couteaux et les fourchettes en plastique, les tasses et les récipients en polystyrène. »

La Dominique n’est peut-être pas le plus grand pays du monde (754 km2), mais sa sage décision ajoute une pierre à l’édifice de la transition écologique.

Note de DIRTY70 : Et les pays Européens signataires des Traités de Rome de 1957 (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas), dont la Belgique, où en sont-ils? #TransitionEcologique

Laisser un commentaire

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :